Request Mobile Site
x

Tout ce que vous devez savoir sur les véhicules japonais

Car Advisor Tamotsu Todoroki

Je me suis joint à AGASTA CO, LTD. et j'ai fait des achats de voitures depuis des années. J'ai déménagé au Département de Ventes et j'ai commencé cette colonne sérialisé à propos de voitures japonaises d'occasion. Je conseille des voitures et je partage une bonne dose de connaissances.

Posted:

Pourquoi les camions démarrent en seconde ? - Vol.94

La taille du moteur et la taille globale d'une automobile définissent le nombre de vitesses dans la transmission. Le type de véhicule définit également le nombre de vitesses. Il existe souvent une différence entre le nombre de vitesses selon que la transmission est automatique ou manuelle. Les transmissions manuelles ont plus de vitesses que les transmissions automatiques.

Dans le cas spécifique des transmissions manuelles, le conducteur doit savoir de manière précise à quel moment passer quelle vitesse. La marche arrière classique est présente dans toutes les automobiles. En dehors de la marche arrière, il y a des vitesses de marche avant qui varient selon la taille du moteur et le type de transmission. Dans le cas des berlines classiques, il peut y avoir quatre ou cinq vitesses pour la marche avant. On les appelle des transmissions manuelles à 4 ou à 5 vitesses. Les voitures sportives ont généralement plus de vitesses. Elles peuvent avoir des transmissions à 6 ou à 7 vitesses. Pour les véhicules utilitaires plus volumineux, comme les camions, il peut y avoir jusqu'à 8 vitesses, et il peut également y a voir plus d'une option de marche arrière.

La puissance d'un moteur et le couple qu'il peut produire définissent le nombre de vitesses. Pour les véhicules plus gros, comme les camions, les moteurs sont gigantesques, et ils peuvent produire une accélération et un couple massifs. Leurs systèmes d'embrayage et de freinage sont également plus fermes. C'est la raison pour laquelle il n'est pas simple de conduire des véhicules aussi gros.

Pour les transmissions manuelles, chaque vitesse dispose d'une gamme différente et d'une distribution du carburant spécifiques. Le rapport de transmission diffère selon le moteur et le nombre de vitesses. Une berline manuelle normale démarre généralement en première, puis elle avance jusqu'à une certaine vitesse, puis elle passe en seconde, en troisième, et ainsi de suite. Il est conseillé de ne pas conduire trop longtemps en première, ni dans des vitesses inférieures. Etant donné que la vitesse de la voiture augmente, vous devez passer aux vitesses supérieures. Dans le cas d'une berline normale, on dit que démarrer en seconde ou en troisième crée de la pression sur le disque d'embrayage et sur le câble, et que cela endommage également les plaques de pression. Par conséquent, pour obtenir les meilleures performances, la voiture doit être démarrée en première.

Cependant, ce n'est pas le cas pour les gros véhicules. Les utilitaires, comme les camions en particulier, ont des moteurs gigantesques. Ces moteurs produisent une accélération et un couple massifs. Les conducteurs de camion évitent souvent de démarrer en première. La raison première qui explique cela est la perte de contrôle. Si un camion démarre en première, il atteint plus facilement des vitesses plus élevées en raison d'une distribution du carburant supérieure en première. Il devient difficile de contrôler le camion en première, et le conducteur risque de perdre le contrôle et le camion risque de déraper. Un camion qui dérape est très dangereux car il peut entrer en collision avec tout ce qui l'entoure ou basculer.

Il est conseillé de démarrer les camions en seconde afin que l'effet effréné du camion soit réduit et que le démarrage soit plus lent et plus contrôlable. La vitesse augmente lentement et le camion est plus stable. Le motif de base est d'éviter le démarrage sauvage et des mouvements de freinage difficiles. Evidemment, il n'est pas simple d'arrêter totalement un véhicule de cette taille. Ainsi, la seconde vitesse stabilise les mouvements du camion et permet au conducteur d'accélérer en douceur et sans heurts.

Il s'agit d'une technique communément utilisée par les conducteurs de camion du monde entier. Les gros véhicules ne devraient pas pouvoir démarrer à grande vitesse car leur conception ne leur permet pas d'accélérer aussi rapidement.